AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Perfect night feat Hyun Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité ❞
Invité


MessageSujet: Perfect night feat Hyun Min   Mer 2 Fév - 21:04

Beaucoup n’arriverait pas à comprendre comment on peut vivre une vie telle que celle de Jyu Ni. Comment comprendre une personne qui refuse de se lier à qui que ce soit en se basant sur des superstitions ? Aucun fait scientifique ne venait justifier les peurs de la jeune femme et pourtant elle en était intimement persuadée, elle était maudite. Pourquoi aurait-elle réellement besoin de preuves scientifiques quand les faits démontraient par eux même la réalité de sa situation ? Mais le plus difficile à comprendre pour le reste de l’humanité serait surement comment la jeune femme arrivait à se lever tout les matins. Se réveiller en se disant qu’on était seule quoi qu’il arrive, qu’on devait rester seule quoi qu’il se passe, que la journée ne serait qu’une autre parmi tant d’autre si identique aux précédentes… Auriez-vous envie de sortir de votre lit vous ? Et pourtant ce matin là, Jyu Ni n’eut aucun mal à sortir de ses rêves avec une bonne humeur qui pourrait sembler étrange. Comme très souvent, sa nuit avait été courte et sans aucuns rêves. Elle n’était pas de celle qui rêve de tout et n’importe quoi, ses rêves n’étaient jamais farfelus ni coloré. Soit elle ne rêvait pas, soit elle faisait des cauchemars. Heureusement c’était assez rare, uniquement quand ses peurs de tuer une nouvelle personne resurgissaient. Avec sa politique maison de n’approcher personne, les cauchemars ne venaient plus.

Couchée à 6h après être rentré de son travail de nuit, Jyu Ni n’avait dormi que 4h cette nuit, mais elle était très clairement habitué à ce rythme de sommeil. Ses journées étaient toujours très remplies entre son site qui demandait une gestion quasi-permanente et ses cours en ligne auquel elle consacrait toujours une bonne partie de sa journée. Jyu Ni s’amusait à penser qu’elle n’avait réellement pas le temps de se sentir seule. L’ironie, voila bien une chose dont la jeune femme aimait user. C’était ce qui lui permettait de garder le sourire, sa situation était assez drôle en soit non ? Si elle avait choisit des études dans la psychologie, elle aurait certainement vu que tout prendre à la dérision était un moyen pour elle de se protéger de la « noirceur » de sa situation et de ses propres certitudes. Mais Jyu Ni n’allait certainement pas choisir une voix qui lui demanderait de voir constamment d’autres personnes, cela aurait complètement irresponsable. Alors elle avait choisit l’informatique là où personne ne viendrait la psychanalyser. Pratique non ? Être cachée derrière son écran lui permettait à la fois de ne pas créer de réels liens avec d’autres personnes sans pourtant être en isolement complet. Et de surcroit, ça lui permettrait à l’issue de sa formation de pouvoir travailler sans jamais avoir à croiser des collègues. Car – pour le moment du moins – sa malédiction ne s’était appliqué qu’à des personnes avec qui Jyu Ni avait des liens « physiquement ». Enfin, par mesure de précaution, la jeune femme n’avait tout de même aucune personne sur internet auxquelles elle parlait de manière régulière.

Elle consacra la mâtiné au ménage de son appartement. Aujourd’hui était son jour de repos, alors au lieu de faire le ménage dans les grandes tours des sociétés de Séoul, elle le faisait chez elle. Elle vivait au rythme de ses rituels et de ses petites habitudes. Mais malgré son jeune âge, elle vivait seule depuis si longtemps que les habitudes s’étaient imposées d’elles-mêmes. Parfois Jyu Ni avait la clair impression d’être beaucoup plus âgée qu’en réalité. Elle n’était tellement pas comme les autres jeunes de son âge qu’elle pouvait apercevoir à la télévision ou ans les rues. Elle se sentait décalée de tout ça, tellement loin de cette réalité. Elle ne les enviait pas spécialement, elle était juste curieuse d’eux. Mais pour elle, c’était simplement un univers parallèle. C’était complètement absurde d’envier quelque chose d’impossible à atteindre. C’était comme rêver aller dans une autre galaxie. A moins de vivre des milliards d’années ou de posséder un vaisseau spatial digne des séries télévisées, c’était impossible et tout le monde le savait. Jyu Ni et les autres de son âge c’était exactement pareil. Elle les voyait comme une galaxie lointaine.

Jour de repos signifiait soirée libre. Et comme à chaque fois que ça se présentait, Jyu Ni n’avait qu’une seule envie pour occuper sa soirée. Le seul moment qu’elle s’accordait de « sociabilité » si on peut appeler ça ainsi. Celui d’aller danser en boite de nuit, danser toute la nuit jusqu’à en être épuisée. Elle ne parlait pas plus avec d’autre personne mais étant donné qu’elle se trouvait « au milieu » d’eux, Jyu Ni considérait ça comme son moment de sociabilité. C’était déjà énorme pour elle. Les premiers temps avaient été très difficiles, mais la danse avait gagné le dessus sur le reste. Et c’était devenu une autre de ses habitudes, si bien qu’on la connaissait plutôt bien dans la boite. On savait parfaitement quel jour elle venait et également qu’elle ne parlait presque jamais aux autres. Elle était là pour danser et c’est tout. Même boire, elle ne le faisait pas. Pour être honnête Jyu Ni n’avait bu qu’une seule fois un verre d’alcool, elle avait trouvé ça bon mais n’avait jamais ressenti le besoin de boire. En général on boit entre ami non ? Donc la chose était vite réglée.

Ce soir là, Jyu Ni ne désobéi pas à sa règle. Après une journée passée devant son ordi à travailler et s’occuper de son site, elle s’était préparée après avoir mangé quelques restes trouvés dans son frigo. Arrivé à la boite, tout était toujours identique, signe de tête poli au barman qui l’accueillait toujours avec un sourire bien qu’il ne connaisse pas son nom, puis direction la piste de danse. La vie de Jyu Ni était réglé comme du papier à musique et elle aimait assez ça. Elle n’aimait pas les imprévus, et encore moins les surprises. Sa soirée serait comme celle qu’elle avait passée avant, elle danserait seule et tout serait parfait. Oui, une soirée tout simplement parfaite en perspective.


tenue 1. 2.

Revenir en haut Aller en bas
 

Perfect night feat Hyun Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Trailer: Fate stay night
» Avatar lee hyun woo
» Hyun Bin
» Dylan Dog: Dead of Night
» (F) Chelsea Kingsley Feat. Jaimie Alexander
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
stairway to heaven. :: temps mort. :: sujets finis/abandonnés;-