AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 so tell me when you're gonna let me in;; ft. sun joo ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Bae Ji Woo

pseudo : dday.
double compte : ahn min woo.
avatar : kim hyun joong (ss501).
credit avatar : mady. ♥
messages : 44
age : vingt-et-un ans.
côté coeur : on peut passer à une autre question ?
orientation sexuelle : hétérosexuel.
profession : emmerdeur professionnel! plus sérieusement livreur e___e

MessageSujet: so tell me when you're gonna let me in;; ft. sun joo ♥   Lun 16 Mai - 2:08


En cette belle journée, Ji Woo avait décidé de faire ce qu’il faisait le mieux; emmerder les gens. Et pas n’importe qui en plus, la belle Sun Joo. Après tout c’était son si sympathique devoir d’emmerder les gens, elle et son ange en particulier, alors il se devait de le faire. Ça lui plaisait bien, ça lui permettait de se replacer les idées, de se prouver que cette demoiselle n’était qu’énervante. Il ne se croyait pas lui-même, mais en même temps, comment pourrait-il se croire ? C’était comme un enfant qui vous sortait qu’il n’aime pas le chocolat, c’était possible, mais c’était très difficile à croire ! Après vous devez surement vous demandez en quoi ce que la demoiselle était avait un quelconque rapport avec les enfants et le chocolat. La raison était fort simple; le démon essayait tant bien que mal de se convaincre qu’il ne ressentait rien du tout pour elle, ça pouvait être possible en soit, si elle occupait autant ses pensées, c’était peut-être parce qu’elle était si énervante, mais dans un sens, c’était une manière très stupide de voir les choses. D’où l’idée que ça se rattachait si bien à l’exemple du chocolat. Bon vous y êtes maintenant ? Voilà, l’énerver restait plaisant justement pour ces raisons, alors l’idée d’aller l’embêter était très plaisante. Elle avait cours, il en était presque certains. Vous voyez, il avait jugé que pour être un bon démon il se devait d’être un bon stalker. Belle manière de pensée n’est-ce pas ? Non, mais plus sérieusement, c’était peut-être normal. S’il devait lui pourrir la vie, il devait la croiser suffisamment souvent pour avoir un quelconque impact non ? Donc voilà, Ji Woo connaissait donc les grandes lignes des horaires de la miss. Il ne les savait pas en détail non plus hein.

Bref, il alla se doucher pour pouvoir être impeccable, ça c’était simplement dans sa nature que voulez-vous, et se changea vers des vêtements un peu plus respectables qu’une paire de boxer. Il se savait irrésistible lorsqu’il était aussi peu vêtu, mais s’il voulait aller à l’université, ce n’était pas extra. Des plans pour qu’il se fasse mettre dehors en deux temps trois mouvements. Valait mieux qu’il enfile des vêtements propres de cette façon il ne se se faire pas dévisager. Il opta pour quelque chose d’assez simple cette fois. D’accord, ça l’énervait en soit, il préférait les chemises et les vêtements hyper classes en temps normal, mais il n’avait plus l’argent pour se payer des superbes vêtements qui coutent les yeux de la tête. Donc il n’avait pas le choix de prendre des trucs bons marchés, c’est que c’était chiant quand même. Une fois bien habillé, le jeune homme se dirigea vers la cuisine, bien content de voir que sa sympathique colocataire n’était pas là. Après tout elle finirait sans doute par le questionner sur le pourquoi du comment qui expliquait pourquoi il était déjà réveiller au lieu de paresser dans son lit pour le reste de la journée. À croire que tel un vampire il n’appréciait pas tant que ça la lumière du soleil. Surement pas à ce point là, mais dormir pendant la journée était loin d’être dramatique pour Ji Woo qui détestait se lever plutôt que midi. Cela dit, pour les bienfaits de la cause, et surtout parce qu’un voisin bruyant l’avait déjà réveiller, il était prêt à sortir au lieux d’aller se rendormir. C’était quand même pour montrer à quel point embêter les gens étaient ce qu’il faisait le plus dans sa vie et ce qu’il aimait le plus faire, surtout quand c’était Sun Joo, précisons-le.

Lorsqu’il fut enfin prêt, après avoir pris quelque chose à grignoter, il se dirigea vers l’université dans la joie et l’allégresse, façon de parler. Il n’habitait pas trop loin, mais il préférait marcher à prendre l’autobus. Un taxi aurait été mieux, mais il valait mieux ne pas utiliser son argent pour ça. Il devenait économe à force de manquer de tout ce qu’il avait besoin, ça devenait vraiment critique comme transformation. Tant qu’à faire Satan aurait pu faire l’effort de le faire retourner dans sa famille, pour qu’il ait à nouveau tout ce qui lui plaisait. Enfin, il ne pouvait surement pas faire de telles demandes alors autant se contenter de marcher. Quelques minutes plus tard, enfin ça se rapproche plutôt de la vingtaine de minute, Ji Woo mit le pied dans l’université. Il n’avait pas de cours pour l’instant. Son prochain cours étaient dans deux heures. Il se devait maintenant de trouver la demoiselle qu’il voulait embêter, il savait qu’elle étudiait l’anglais alors c’était là qu’il devait aller chercher. Puis avec de la chance il la croiserait en chemin ou facilement. Il savait à peu près où était la classe d’anglais, notamment parce qu’il s’était rendu à plusieurs reprises, alors s’y rendre n’était pas un trop grand défi. Enfin, dieu devait être de son côté, même si c’était vraiment impossible, plus qu’il aperçu la demoiselle. Bon c’était de la chance voilà tout, mais il en était bien content. « Oh mais quel hasard de te croiser ici. » Genre si c’était du hasard, elle était le pape hein. Cela dit, il ne pouvait pas dire qu’il était volontairement venu pour l’énerver, même venant de lui ça sonnerait que trop bizarre, puis ça ferait bien trop plaisir à la demoiselle de le savoir ! Enfin, toujours aussi sympathique, le jeune homme finit par ajouter après un moment : « Mais je dois avouer que c’était nettement plus agréable quand tu n’étais pas là. » C’était puéril en fait, surtout que c’était plutôt une invitation à se faire dire de s’en aller, mais bon. Il fallait s’y attendre, embêter quelqu’un c’était être chiant, pas nécessairement intelligent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yang Noah
STUPID ADMIN

pseudo : mady.
double compte : nam mi nae.
avatar : yang seungho. ♥
messages : 685
age : à venir.
binôme : à venir.
côté coeur : à venir.
orientation sexuelle : à venir.
profession : à venir.

MessageSujet: Re: so tell me when you're gonna let me in;; ft. sun joo ♥   Mar 17 Mai - 3:35

tenue (à droite) :
 

En ouvrant les yeux ce matin, sunjoo mit une petite minute à s'apercevoir qu'elle n'était pas chez elle. Loin d'être surprise, elle se leva et fit comme chez elle pour prendre son petit déjeuner. Quelques instants plus tard, un jeune homme vint la rejoindre à la table de la cuisine. Elle lui sourit en lui servant un verre de lait. C'était haru, son meilleur ami. Souvent, ils leur arrivaient de partager le même lit. Mais attention, il ne se passe jamais rien. Si sunjoo n'avait aucun mal à rester dans un lit à ses côtés sans ambiguïté, c'est par bonté de cœur. On avait beau la qualifier de garce qui ne prêtait pas attention aux autres, elle était loin de l'être dans le fond. Le jour où elle avait appris qu'haru avait beaucoup de mal à dormir seul, elle s'était tout simplement proposée à lui tenir compagnie, pour qu'il puisse enfin avoir une nuit tranquille. Au fil du temps, c'était devenu une habitude. Alors oui, sunjoo peut être parfois une garce qui ne prête aucune attention aux autres. Mais quand une personne entre dans son cœur, elle a du mal à le voir souffrir. Et ça, on ne peut pas lui reprocher. Évidemment, elle ne ferait pas ça avec n'importe qui. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle choisis avec minutie ses amis. Non, dans son cas, je dirais plutôt que ses amis ont tous quelque chose de spécial. Mais seulement à ses yeux. Une histoire, une passion, un trait de caractère, un souvenir. Qu'importe, ils partagent quelque chose ensemble pour que leur relation ne cesse de grandir. C'était le cas avec haru. Ils avaient tellement de points communs, tellement de choses à se raconter et à partager, qu'il était impossible pour sunjoo de vivre sans lui à ses côtés. C'est sans doute pour cette raison qu'ils étaient inséparables et qu'elle lui disait tout. Et c'est donc logique qu'elle lui ai parler de ce jeune homme. D'ailleurs, la conversation de ce matin portait sur lui.

Mais trêve de discussions, il était bientôt l'heure d'aller en cours. Joo s'empressa d'aller prendre une douche avant de s'habiller. Elle prit soin de sentir ses vêtements. Étant donné que c'était les mêmes que la veille... Sans commentaire. Elle avait oublié de prendre des habits de rechange. Mon dieu, si ses clients la voyait. En tant qu'host, elle se devait d'être toujours impeccable, classe, sexy, charmeuse. Bref, tout son contraire. Sunjoo et koko était deux personnes bien différentes. Bon, ça irait pour aujourd'hui, elle était prête. Un peu garçonne me dirait vous. Et alors ? Elle en avait bien besoin depuis qu'elle était host. Et puis, l'habit ne fait pas le moine. Ça ne l'empêchait pas de se taper qui elle voulait. Tout était dans l'attitude. Bref. Comme presque tout les jours, les deux meilleurs amis partirent ensemble pour l'université. Et comme tout les jours, ça blablatait encore et encore. Néanmoins, pendant presque dix minutes, il y eu un blanc. Perdue dans ses pensées, sunjoo n'avait même pas entendu la question d'haru. Il n'insista pas. Il l'a connaissait trop bien. Elle pensait à jiwoo, le jeune homme qui occupait pratiquement toutes ses conversations avec haru mais aussi ses pensées. Qu'avait-il de si spécial pour qu'elle pense à lui si souvent ? C'est pas comme s'ils s'entendaient bien en plus. A chaque fois qu'ils s'adressaient la parole, ce n'était pas vraiment de jolis mots qui sortaient de leur bouche. Ce garçon avait une attitude qui mettait sunjoo hors d'elle. Et malgré tout ça, elle ne pouvait s'empêcher de sourire en pensant à lui. Bien trop volage et inconstante, elle ne s'attachait jamais vraiment. Et même si c'est ce qui se passait ici, il était encore impossible pour elle de l'avouer. Tomber amoureuse d'un mec aussi exécrable.. non mais oh ! Ça va pas la tête ? Mais encore plus logique que ça : tomber amoureuse tout court ? Pfff. Pas possible.

C'est avec le visage de jiwoo en tête que sunjoo entra en classe, haru sur ses talons. Elle chassa le jeune de son esprit pour se concentrer un max sur le cours. Il n'y avait que les cours d'anglais pour lui vider la tête. Elle voulait tellement réaliser son rêve, et par la même occasion celui de sa défunte sœur, qu'elle se donnait à 100% dans ses études. Et puis, elle aimait tellement ça que tout lui semblait facile.... et rapide. L'horloge sur le mur allait tellement vite qu'elle n'eut pas le temps de voir passer les deux heures de cours. Haru donna rendez-vous à sunjoo à midi à la cantine et fila plus vite que son ombre vers son prochain cours. Quand à notre petite peste, elle avait une heure à tuer avant de reprendre le chemin d'une classe. Elle prit son temps pour sortir. En passant le pas de la porte, une voix l'interpella. Une voix qu'elle connaissait. « Oh mais quel hasard de te croiser ici. ». Elle tourna la tête vers la gauche. En voyant jiwoo, elle leva les yeux au ciel. Et comme s'il n'était pas là, elle tourna les talons et continua à avancer. Le visage à l'abri du regard du jeune homme, elle sourit dans sa moustache. Sauf qu'elle en avait pas... « Mais je dois avouer que c’était nettement plus agréable quand tu n’étais pas là. » Elle reprit un air sérieux et indifférente avant de s'arrêter et de tourner la tête vers jiwoo. « Qu'est-ce que tu fais encore là alors ? » Sunjoo leva la tête, fière de l'avoir remballé et reprit son chemin. Le visage à nouveau caché, elle se remit à sourire. Paradoxe de merde. Il l'énervait au plus au point mais elle était contente de le voir. Fallait absolument qu'elle se change les idées. C'était pas possible cette situation. C'est décidé, ce soir elle irait boire un coup. Pourtant bien partie pour s'éloigner le plus de lui, elle se stoppa. Et d'un pas rapide, elle revint vers jiwoo pour se placer à quelques centimètres de lui. « Qu'est-ce que tu m'veux ? Tu m'suis ou quoi ? » Ouais, elle n'avait pas pu s'en empêcher. Même si elle savait qu'elle n'allait faire que l'insulter, elle ne voulait pas le quitter tout de suite. Si elle avait posé cette question, c'est parce que ce n'était pas la première fois que jiwoo l'interpellait devant sa classe d'anglais. Et c'est pas que la réponse à sa question l'intéressait, mais un peu quand même.

_________________


/!\ anciennement yoon sun joo feat eunjung. /!\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beautiful-skin.e-monsite.com/
avatar
Bae Ji Woo

pseudo : dday.
double compte : ahn min woo.
avatar : kim hyun joong (ss501).
credit avatar : mady. ♥
messages : 44
age : vingt-et-un ans.
côté coeur : on peut passer à une autre question ?
orientation sexuelle : hétérosexuel.
profession : emmerdeur professionnel! plus sérieusement livreur e___e

MessageSujet: Re: so tell me when you're gonna let me in;; ft. sun joo ♥   Ven 20 Mai - 5:13

Clairement, si Ji Woo occupait les pensées de Sun Joo, elle en faisait tout autant. C’était particulièrement énervant pour lui, surtout qu’il ne voulait pas en comprendre les raisons. Il ne niait quand même pas qu’il devait y en avoir une, mais la seule qu’il pouvait peut-être envisager était tout simplement impossible. Ce n’était pas qu’il l’aimait. Franchement déjà l’idée qu’il tombe amoureux semblait complètement absurde, ce l’était encore plus considérant que c’était elle et pas une autre. Déjà qu’il était loin de s’entendre avec elle, rajoutons par dessus ça le fait qu’il était envoyé sur terre pour lui pourrir la vie, à elle et à sa soeur en fait. Alors c’était encore plus saugrenue que quelqu’un, par exemple sa si sympathique conscience que je représente en partie, essaie de lui faire croire qu’il pourrait peut-être ressentir quelque chose pour cette demoiselle. Non, mais franchement, il fallait rester un peu conséquent, elle était peut-être mignonne, mais elle était terriblement chiante alors non, c’était simplement parce qu’il aimait l’embêter qu’il pensait autant à elle. Encore une fois, même Ji Woo lui-même avait de la difficulté à croire ses propres pensées, mais il finit par décider de les tasser à la place. Question de redevenir un peu plus logique. Oui parce qu’il venait de décider qu’il devait complètement divaguer s’il pensait comme ça.

Cela dit, ça n’empêchait pas le jeune homme de penser à Sun Joo et d’avoir envie d’aller l’embêter. Il fallait bien qu’il le fasse, sinon ça ne serait pas amusant voyons ! Quoi qu’il en soit, il avait donc décidé d’aller à l’université pour se marrer un peu. Puis en plus, il avait cours en suite alors il ferait d’une pierre deux coups en s’y rendant tout de suite. En soit, il pourrait être plus concentré sur ses études et ne pas élever son occupation principale de la vie qu’était énerver les gens au même niveau que sa scolarité. D’accord, en soit il n’en avait que faire puisqu’il était déjà mort et que ça ne changerait pas grand chose dans sa vie qu’il réussisse ou non. Ce qui n’excusait par contre pas l’envie d’énerver qui dépassait beaucoup de chose, ça l’expliquait puisqu’en plus de ne pas trop s’intéresser à la matière, il n’avait aucune raison de se forcer, mais voilà quoi. Bref, pour en revenir à nos moutons, Ji Woo avait décidé d’y aller plus tôt pour trouver la demoiselle. Ce qui n’était pas très compliqué considérant qu’il savait ce qu’elle étudiait et à peu près où sa salle de classe se trouvait. Voilà qui rendait la chose tellement plus aisée, comme ça il n’avait pas à la chercher pendant longtemps. Enfin c’était en espérant qu’il lui tombe dessus en chemin. Parce que sinon il allait devoir la chercher. Ce qu’il n’avait pas particulièrement envie de faire soit dit en passant. Enfin il n’avait pas de problème avec le faire pendant un moment, mais il n’avait pas envie de passer tout son temps avant son cours à faire ça. Il voulait l’embêter alors la trouver le plus rapidement possible serait plus plaisant.

Enfin, heureusement pour tout le monde, surtout lui, il la croisa plus rapidement que prévu, du moins assez rapidement. Ne pouvant tout simplement pas s’empêcher de la provoquer en partant, il ne mit que quelques instants pour le faire. Même chose pour ce qui était de rajouter d’autre provocation par dessus la première. Intérieurement, il souriait, beaucoup, même qu’extérieurement aussi d’ailleurs. À quelque part, il se savait content de la voir, peu importe ce qu’il dirait pour le nier d’ailleurs. Si l’énerver était plaisant, rien que la voir lui redonnait un petit sourire. C’était stupide en soit et c’était exactement pour cela que Ji Woo décida encore une fois d’écarter ses pensées pour se concentrer sur elle. Puis surtout il arrêta de sourire. Elle tourna les talons et continua à avancer tout en l’ignorant. Non mais franchement, ça ne se faisait pas ! Ce n’était pas en simplement les yeux au ciel, réaction qu’il avait deviné en voyant son non-verbal au complet. Après quoi elle finit par se tourner vers lui et lui demander « Qu'est-ce que tu fais encore là alors ? » Question extrêmement facile et il pourrait lui répondre une multitude de chose, il ne se contenta que d’hausser les épaules, pour l’instant. Ce n’était pas qu’il ne savait pas quoi répondre, simplement que.... il hésitait entre plusieurs choses. Le jeune homme la regarda donc continuer son chemin. Évidemment, il était en train de se demander s’il devait la suivre ou attendre qu’elle revienne. Parce qu’elle allait revenir évidemment ! Ou pas tiens, Ji Woo eut un petit doute en la voyant s’avancer davantage, elle était bien partie pour s’éloigner.

Sauf qu’il finit par avoir raison lorsque Sun Joo se stoppa et revint vers lui. Cette fois, il ne put s’empêcher de sourire à nouveau. D’autant plus qu’elle vint se poster très près de lui. Il la regarda sans broncher alors qu’elle prenait la parole : « Qu'est-ce que tu m'veux ? Tu m'suis ou quoi ? » Tout de suite les idées bizarres. Ça ne serait pas du tout son genre de la suivre d’une quelconque manière, voyons. Surtout que c’était à peu près ce qu’il faisait en fait. Cela dit, il était hors de question qu’il le lui dise alors autant sortir une excuse quelconque : « J’ai bien d’autres choses plus intéressantes à faire que de te suivre. » Ce pourquoi il le faisait évidemment. Plus sérieusement, il se devait de répondre à toutes ses questions, c‘était la moindre des choses. « Puis je te ferais remarquer que l’université, c’est assez public comme endroit on ne peut pas dire que je fais exprès d’être là, franchement. » Bon c’était n’importe quoi considérant qu’elle était plus près de la vérité qu’elle ne l’imaginait. Enfin ce n’était pas le moment de lui dire ce genre de chose non plus. « Puis ce que je veux... je sais pas trop. C’était la moindre des choses de te saluer, puis avoue que ça te fait plaisir de me voir en fait. » N’importe quoi, il disait surtout cela pour l’embêter, en espérant que sa fonctionne, mais en fait il bluffait. Il savait bien qu’elle ne devait pas trop être contente de le voir en fait, ou pas tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yang Noah
STUPID ADMIN

pseudo : mady.
double compte : nam mi nae.
avatar : yang seungho. ♥
messages : 685
age : à venir.
binôme : à venir.
côté coeur : à venir.
orientation sexuelle : à venir.
profession : à venir.

MessageSujet: Re: so tell me when you're gonna let me in;; ft. sun joo ♥   Mar 21 Juin - 1:30

| j'espère que ça va te plaire. eoe |

Finalement, elle se demandait si elle n'aurait pas mieux fait de continuer son chemin. C'est vrai, elle était bien partie, à l'ignorer ainsi. Mais voilà, c'est pas comme si elle avait pensé à lui toute la matinée, sans parler de la conversation qu'elle avait eu avec haru quelques heures plus tôt. Il avait beau l'énerver au plus haut point, elle ne pouvait s'empêcher d'être heureuse à l'intérieur, de le voir là devant sa classe. Elle savait très bien que quelque chose les liait, sans arriver à mettre le doigt dessus. Elle ne savait pas non plus ce qu'il attendait d'elle. Et mon dieu ce qu'elle brûlait de le savoir. Malheureusement, comme à chaque fois qu'elle lui posait la question, il tournait autour du pot avant de changer de sujet. Ce qu'il avait derrière la tête, elle l'ignorait complètement. Et c'est sans doute pour cette raison qu'elle était terriblement attirée par lui. Pourquoi était-il si mystérieux ? Pourquoi venait-il toujours vers elle, quand bien même c'était pour la mettre hors d'elle ? Oui, pourquoi elle ? Tant de questions sans réponse. C'était très frustrant pour la jeune fille. Heureusement pour elle, elle savait très bien cacher ses émotions la plupart du temps. Elle n'avait aucune envie de lui montrer ce qu'elle ressentait à son égard. Ça serait...comment dire.. humiliant pour elle ? Oui, c'est le mot : humiliant. Ayant en horreur de se livrer à quelqu'un, elle serait incapable d'avouer quoique ce soit à jiwoo. Du moins, si elle ressentait quelque chose. Parce que sunjoo continuait à se convaincre que ce beau jeune homme ne l'attirait pas du tout, mais qu'elle appréciait sa présence pour la simple raison que ça l'amuser de le remballer comme elle savait si bien le faire.

Ben tiens. Elle savait que si elle cédait, il sourirait de cette manière. Il avait l'air tellement fier qu'il ne pouvait réagir autrement. Mais ce n'était que son avis. Ne s'était-elle pas placée un peu trop prêt de lui ? Encore un peu, et leurs lèvres pouvaient se frôler. Mais sunjoo replaça cette pensée à un simple caprice hormonal avant de tenter une énième fois de découvrir ce que cachait jiwoo en la suivant si souvent. Et encore une fois, elle n'eut pas les réponses qu'elle attendait. « J’ai bien d’autres choses plus intéressantes à faire que de te suivre. » Ouais, comme te toucher la nouille. Avec ce genre réponse, elle ne pouvait que penser à cette phrase, mais elle se contenta de la penser, toujours fière et proche du jeune homme. « Puis je te ferais remarquer que l’université, c’est assez public comme endroit on ne peut pas dire que je fais exprès d’être là, franchement. » Sunjoo leva les yeux au ciel. Il se foutait vraiment de sa gueule. Elle émit un rictus, signe qu'elle ne le croyait absolument pas avant de lâcher un : « bah voyons. » Elle n'en dit pas plus, pas moins. Ça suffisait amplement pour lui faire comprendre que ce qu'il racontait, sonnait complément faux. Elle savait qu'il était là pour une chose bien précise. Et même si elle était très curieuse, elle se demandait quand même si ce n'était pas mieux qu'elle soit dans l'ignorance. Et puis cette phrase la troubla. « Puis ce que je veux... je sais pas trop. C’était la moindre des choses de te saluer, puis avoue que ça te fait plaisir de me voir en fait. » Il avait complément raison. D'ordinaire, elle était préparer à rétorquer ce genre de phrase. Mais là, il faut avouer qu'elle ne s'y attendait pas du tout. En plus la situation ne faisait rien pour arranger les choses. Elle était beaucoup trop proche de jiwoo, physiquement parlant. Elle ressentait des choses auxquelles elle n'était pas habitée et elle n'aimait pas ça. Sunjoo secoua la tête, comme pour faire le vide dans son esprit. Trop de questions s'y bousculaient. Sa conscience lui disait de répondre, mais elle était beaucoup trop perturbée par la chaleur et le souffle qui émanait de la bouche de jiwoo. Elle arriva néanmoins à trouver le courage de lui dire quelque chose. « oh, ta gueule. »

C'est malheureux à dire, mais c'est tout ce qu'elle trouva. A ce moment précis, elle se sentait vraiment vulnérable. Il avait mis le doigt sur un point sensible qu'elle n'arrivait pas à s'avouer. Et c'est difficile de gérer ce genre de chose dans une telle situation. Sunjoo se passa une main dans les cheveux avant de reculer et de reprendre son souffle discrètement. Quand elle était en présence de jiwoo, elle était toujours dans un drôle d'état. [n'oublions pas que les démons ont le pouvoir d'entrer dans l'esprit des gens et même d'y foutre le bazar des fois.] Il émanait de ce jeune homme quelque chose de mauvais. Quelque chose de malsain. Quelque chose qui mettait mal à l'aise koko. Quelque chose qu'elle ne pouvait expliquer. Mais quelque chose qu'elle appréciait au fond. C'est bien connu, les filles aiment les bad boy. Cette proximité ne lui avait pas réussi. Elle se promit de ne jamais recommencer une chose aussi absurde. Maintenant, elle se sentait vraiment idiote, mais surtout en colère. En colère contre elle-même et contre jiwoo. Elle leva le menton, pour montrer que sa fierté n'avait pas bouger et le fusilla du regard. « je sais pas c'que tu cache, et ça m'énerve. Ça me donne même mal à la tête. Maintenant que tu as eu ce que tu voulais, tu vas me faire le plaisir de me laisser un peu respirer. » D'un geste furtif, elle balaya l'air de sa main pour lui dire de s'en aller. « et puis, il me semble que tu as des choses plus intéressantes à faire. » Elle insista bien sur les derniers mots de sa phrase. Même si elle ne le montrait pas, elle disait un peu tout ça à contre cœur. Elle s'était rendu compte qu'elle commençait à avoir vraiment du mal à se contrôler en sa présence. Et dans ces cas-là, sunjoo préfère toujours s'éloigner.

Peur. S'attacher n'a jamais été vraiment son truc. Surtout depuis la mort de sa sœur. Souffrir. Et ce qu'elle a vécu, elle n'a plus jamais envie de le revivre. Ce déchirement, elle ne le souhaite à personne. Fuir. C'est la meilleure chose qu'elle a trouvé à faire dans ce genre de situation. Elle fit demi-tour sans même porter un regard sur jiwoo. Elle ne pensait qu'à une chose : pourvu qu'il ne me suive pas. En espérant pourtant qu'il le fasse.

_________________


/!\ anciennement yoon sun joo feat eunjung. /!\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beautiful-skin.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé ❞


MessageSujet: Re: so tell me when you're gonna let me in;; ft. sun joo ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

so tell me when you're gonna let me in;; ft. sun joo ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» I'm gonna love you like a Black Widow baby !
» I'm gonna make you smile - Really? (Abigail, terminé)
» Dewei - Karma's gonna come collect your debt.
» SATANA φ your soul's gonna burn in a lake of fire
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
stairway to heaven. :: areumdaun seoul city. :: mapo; :: universités;-